Ginny Soskey

Battle Islands sur Wii
Après un premier opus largement simplifié qui n'a d'ailleurs par remporté l'adhésion des joueurs, la Team 17 a revu son plan de bataille et se lance avec plus de conviction que jamais à l'assaut de la Wii. Avec Worms : Battle Islands, les fans de la série vont effectivement pouvoir renouer avec tout ce qu'ils ont appris à aimer au fil des ans. chaussure homme blanche Les moutons explosifs n'ont pas fini de voler.
Allez, autant l'avouer tout de suite, Worms : L'Odyssée Spatiale n'avait pas été une franche réussite. Sympathique mais dénué de nouveautés, dépossédant même la série de quelques unes de ses plus grandes forces pour tenter de la rendre plus accessible, le titre n'avait pas su convaincre les joueurs "lombricides" les plus acharnés. Du coup, pour cette nouvelle tentative, Team 17 a jugé bon de procéder à des changements radicaux. La copie n'a pas été simplement corrigée, mais intégralement réécrite, pour aboutir à quelque chose de nettement plus proche des meilleurs épisodes de la série, Worms 2 : Armageddon en tête. Les fans peuvent donc être rassurés, Worms : Battle Islands n'a plus grand chose à voir avec son aîné, qu'ils ont souvent qualifié de rachitique. Tout ou presque a été modifié afin de nous faire profiter d'une expérience fidèle au gameplay traditionnel de la série, mais également enrichie de quelques nouveautés. On retrouve donc notre bon vieux jeu de stratégie au tour par tour, en 2D s'il vous plaît, dans lequel des commandos de quatre vers se mettent joyeusement sur la tronche à grands coups de bazooka, de Saintes Grenades et de moutons explosifs.
Commençons donc notre examen par un survol des différents modes de jeu. Dans le menu principal, on constate avec plaisir que le soft met en avant le mode Affrontement, à travers lequel on pourra défier jusqu'à 3 autres joueurs sur une même télé, en sélectionnant au préalable le type de partie et en modifiant tous les paramètres principaux. En seconde position, on découvre avec jubilation une section dédiée au multijoueur en ligne via la connexion Wi Fi Nintendo. Il s'agit sans nul doute d'un ajout de taille qui ravira les fans ! On passe ensuite aux Missions, qui englobent le tutorial, une campagne dans laquelle on devra conquérir 6 îles distinctes (d'où le nom du soft) pour un total de 30 missions, pour terminer par autant de puzzles, généralement calqués sur ceux de l'épisode DS Open Warfare 2. On rentre ensuite dans quelque chose de spécifique à cet épisode Wii. Dans Worms : Battle Islands, vous disposerez en effet de votre propre île, ou camp de base si vous préférez. Choisie au lancement du jeu parmi 6 modèles différents (dont les variations ne sont qu'esthétiques), cette île reflètera votre progression en s'agrandissant au fur et à mesure de vos victoires (en ligne et en campagne) ou au contraire, en se réduisant si vous enchaînez les défaites !
En mode Stratégie, l'écran du Conseil de Guerre vous permettra d'utiliser des bonus.
Attention, il ne s'agit pas là d'un simple petit plaisir visuel, car chaque bâtiment présent sur votre île représente en effet une compétence spécifique qui peut être utilisée lors du "Conseil de Guerre". Qu'est ce donc encore que cela vous demandez vous sans doute ? Eh bien sachez que dans Worms : Battle Islands, les parties de la campagne ainsi que celles effectuées en mode Stratégie s'ouvriront systématiquement sur ce fameux Conseil. Il s'agit en fait d'un petit menu d'avant match qui permet d'utiliser des bonus particuliers avant la fin d'un compte à rebours. On pourra par exemple révéler à l'avance la position de vers ennemis, téléporter nos propres combattants vers de nouvelles positions, leur accorder un bonus de santé, voler une arme à l'adversaire, creuser un bunker ou encore sniper un Worms isolé. Sur le principe, le système est assez intéressant, mais il pèche néanmoins par une présentation douteuse (une petite fenêtre de prévisualisation de la carte) et tend à déséquilibrer des parties dont on sait déjà toute la dimension aléatoire. On acceptera tout de même volontiers cette petite modification du gameplay, qui comme nous l'indiquions précédemment, ne se présente qu'en solo et en mode Stratégie.
Reflet de votre progression dans le jeu, votre île s'agrandira petit à petit.
Dans un autre registre, on appréciera le fait que Battle Islands renoue avec bonheur avec les multiples options de customisation de ses aînés. Outre le nom de son équipe et de ses vers, on pourra effectivement débloquer des accessoires, des danses de guerre, des voix et des pierres tombales qui serviront à modifier votre escouade et à la rendre unique. Dans le même ordre d'idées, il faut également noter la possibilité, dès lors que l'on mettra la main sur des plans dissimulés dans les différentes cartes de la Campagne, de concevoir ses propres armes. Dans les faits, le système s'avère tout de même plutôt limité, même s'il permettra vraisemblablement de donner naissance à quelques joyeusetés. chaussures chaussures Ces armes persos s'ajoutent donc volontiers au matos déjà connu des fans. Sachez par exemple que la corde Ninja, abandonnée dans le précédent épisode Wii, fait son grand retour. On comptera également sur la Sainte Grenade, la Banana Bomb, le napalm, le mouton de base et son homologue super héros, le boomerang, l'aimant, le Concasseur et même sur l'Armageddon. Les joueurs les plus exigeants pesteront peut être contre l'absence de leur joujou favori, mais dans l'ensemble, Battle Islands regroupe les équipements les plus populaires. Bref, avec tout cela dans sa besace, ce nouvel opus a très probablement de quoi faire oublier aux joueurs le semi échec de l'Odyssée Spatiale. Ce nouvel opus a beau afficher 6 nouveaux décors, ceux ci manquent encore de finesse et de couleurs. L'ensemble paraît effectivement un petit peu trop terne. Dans ce cas là, on profitera d'un titre accessible et très agréable à prendre en main (en dehors de la gestion du zoom, dévolue à la touche B). Pour le reste, Worms fait dans le Worms et offre donc d'excellentes bastons où l'habileté du joueur et la chance pure ont parfois autant d'impact l'une que l'autre. Le concept de "Conseil de Guerre" s'avère quant à lui rafraîchissant, même s'il est probable que les fans endurcis ne voient finalement en lui qu'un gadget à oublier rapidement.
Durée de vie 15/20
Un critère difficile à évaluer, puisque le coeur du jeu réside bien évidemment dans les parties multijoueurs, que cela soit sur la même console ou via la connexion Wi Fi Nintendo, grande nouveauté de cet opus. Pour le reste, Worms : Battle Islands offre un contenu conséquent, un contenu qu'on prendra d'ailleurs plaisir à débloquer intégralement.
Bande son 15/20
Des morceaux agréables vous accompagneront tout au long de vos nombreux lombricides. Les bruitages cartoonesques ne sont pas en reste et permettent de se plonger efficacement en pleine mêlée. Mention spéciale aux commentaires des Worms, qui comme à leur habitude, s'amusent à ponctuer l'action de réflexions rigolotes, parodiques ou simplement débiles. La plupart des armes les plus débiles sont de retour, le contenu très conséquent et on profite enfin d'un mode multijoueur en ligne ! Team 17 a manifestement fait son possible pour se racheter et se réconcilier avec les fans en donnant naissance à un titre qui cette fois, devrait être en mesure de satisfaire tout le monde.

chaussures nouvelle collection 2014 | tods mocassin